Histoire du Club

« Les origines du Hockey Subaquatique Club de Lagny »

Ou

« L’importance de connaître d’où l’on vient »

Par Sébastien Pétrigny

Eté 1988, trois amis plongeurs du C.I.P.L. qui s’ennuient à pratiquer leurs exercices de plongée, décident d’aller découvrir un sport alors en phase de démarrage en France : le Hockey Subaquatique.

Ah oui, le C.I.P.L. ça veut dire : Club d’Initiation à la Plongée de Lagny. Les anciens hockeyeurs s’en souviennent, les nouvelles générations n’ont peut être pas idée que cela existe, et n’imaginent pas qu’en son temps nous étions un seul et même club.

Les trois plongeurs intrigués & intéressé par ce nouveau sport sont Daniel Pétrigny (Président du C.I.P.L. à cette époque) ainsi que Jean Paul Picard et Jean Paul Lamongie.

Noté bien que ce sont avant tout des amis. Certes adhérent à un même club, mais des amis. Cela à son importance pour la suite de notre histoire.

Nos voisins de Chelles ont bien pratiqué ce sport, mais leur section Hockey Subaquatique n’existe plus. Par contre, un peu plus loin dans la campagne Seine et Marnaise, un club le pratique en compétition sous l’égide d’un responsable désireux de partager sa passion pour ce nouveau sport. Nous voici donc partis pour le club de Fontenay Trésigny, à la rencontre de Gérard Diot.

J’écris « Nous » car désireux de m’embarquer avec lui dans cette nouvelle aventure, mon père me proposa de les accompagner pour découvrir cet étrange sport.

A Fontenay Trésigny, Gérard Diot nous montra le matériel (gant, crosse, palet, but, bonnet, …) et nous expliqua le jeu et ses règles. Il fut intarissable de conseil et de bienveillance. Il nous proposa de venir nous initier, de nous ouvrir ses portes pour nous entrainer avec eux, de nous former à l’arbitrage, et de guider nos premiers pas.

Ah oui en 1988, une des premières générations de « Jeunes » hockeyeurs qui allaient marquer quelques belles années de notre Club venait à peine de poser les pieds sur terre ou s’apprêtait à le faire. Nous parlons ici de la génération « Sheffield » : Vincent Heurtaut, Christophe Neuranter, Jeremy Judey, Clément Guinot, Remy Braghiery, Cyril … pour ne citer qu’une partie de cette génération.

Reprenons le cours de notre histoire.

La première saison de découverte de la section Hockey Subaquatique du C.I.P.L. se termine sur un classement en fin de division B régionale.

Au début de la 2nde saison, deux joueurs décident de s’investir pour faire progresser le niveau de l’équipe. Un fois par mois, ils passent un samedi au Chesnay pour participer à une formation d’initiateurs et prendre part à la base d’entraînement régionale. A cette époque le Club du Chesnay est le champion de France et la référence du Hockey en France, et son entraîneur est aussi l’entraîneur de l’équipe de France.

Ces deux joueurs de Lagny sont Eric Langlinay et Sébastien Pétrigny. Sous leur impulsion, dès la seconde saison, la section Hockey Subaquatique prendra une dimension sportive et le chemin des compétitions nationales, en remportant la division B régionale et en participant au championnat de France de division 3 pour y conquérir un podium.

 

Valeurs sportive qu’Eric & Sébastien porteront jusqu’au paroxysme en étant conjointement sélectionnés quelques années plus tard pour un stage France sur Nantes.

Stage France au cours duquel Eric fut retenu pour faire partis du collectif France : sélection qu’il déclina dans la foulée … on peut dire que l’on marquait ici un 1er point en stage France (merci Eric).

Stage France auquel Sébastien pris de nouveau part la saison suivante, au cours duquel il lui fut notifié qu’il n’était pas retenu dans le collectif France car  il avait quitté le Stage France le samedi soir pour aller jouer une compétition à Saint Maur avec son équipe Club au lieu de rester au stage France … on marquait ici un 2nd point en stage France (merci Sébastien).

Quelques mois plus tard, au cours d’un entraînement au Chesnay, l’entraîneur de l’équipe de France proposa à Sébastien de prendre part à au stage France en cours, proposition que Sébastien déclina (3ème point marqué… merci Sébastien) pour proposer à sa place deux jeunes joueurs de son club : Vincent Delporte et Hervé Blanc.

De 1988 à 1994 la section Hockey Subaquatique du C.I.P.Lagny passait d’une à deux équipes, commençait à former de jeunes hockeyeurs (Mathieu, Marc, Stéphane, Alexis, …) et surtout devenait la 3ème meilleure équipe française, avec de nombreux joueurs aux entraînements régionaux et sélectionnés en équipe régionale, et comme expliqué plus tôt un record de vitesse de passage en stage France inégalé à ce jour J .

Ces 6 premières années virent aussi la construction de coutumes devenues « séculaires » au sein de notre Club : repas de fin d’année, festivité de fin de championnat, vacances entre amis hockeyeurs, … et la coutume la plus importante, la construction d’amitiés sincères et durables. Et oui, bien avant Facebook, bien avant Internet, il y a eu le Hockey Subaquatique Club de Lagny.

En 1994 l’essor de notre section hockey subaquatique à une 3ème place nationale, notre besoin de former plus de jeune, notre orientation à la compétition, notre besoin d’être en contrôle de notre organisation, de nos décisions et donc de notre avenir nous font réaliser qu’il est peut être nécessaire de sortir du C.I.P.Lagny pour créer notre Club de Hockey Subaquatique. Comme cela était déjà le cas, et comme cela restera la marque de fabrique de notre club, collégialement nous prenons cette décision de créer le Hockey Subaquatique Club de Lagny.

Une fois cette décision prise, Alain Dufossez et Sébastien Pétrigny s’occuperont de concrétiser cette nouvelle structure auprès de la Mairie, auprès de la Fédération. Une association Loi 1901 au nom de H.S.C.Lagny voit le jour au Journal Officiel.

Le premier Président du H.S.C.Lagny sera Sébastien Pétrigny. Alain en sera le trésorier et Didier le Secrétaire.

Une nouvelle ère commence alors pour le Club. Les vingt années qui suivirent nous démontrerons que nous avons fait le bon choix. Une évidence pour une décision réfléchie, prise et assumée collectivement. Le meilleur symbole en sera la durée de ma présidence réduit à la première année du club.

Avant de donner la parole à Pascal Blanc qui vous retracera les 20 dernières années de notre Club, je souhaite souligner une fois encore que notre Club dispose de fondations solides reposant sur de fortes histoires d’amitiés qui se perpétuent de génération en génération et aussi d’histoires bien souvent familiales :

  • La famille Pétrigny : Daniel & Sébastien
  • La famille Langlinay : Eric, Pascal, Jacques … et Alain et Patrick
  • La famille Blanc : Pascal & Hervé & Isabelle & Raphaëlle et les enfants
  • La famille Lehec : André, Mathieu, Vladimir, Yvan
  • La famille Postal : Pierrot, Stéphane, Alexis, Camille
  • La famille des Vincents : Le Gros, Le Mini et Le Micro … et l’homme camionnette

Le Hockey Subaquatique Club de Lagny

Ou

L’Histoire d’une famille

Par Pascal Blanc

Merci Sébastien pour ce récit qui est important pour comprendre pourquoi le club a cet esprit-là. Sébastien a fini par évoquer les liens familiaux qui unissent les membres du club depuis l’origine du hockey subaquatique à Lagny. Souvent, vous entendrez les anciens dire que le HSCL est une grande famille. Ce ne sont pas que des mots, c’est réellement ce qui a guidé notre construction.

En 1994 nous finissons 3éme de 1ère division Nationale avec le trophée de la meilleure progression pour la 2ème année consécutive pour notre 2ème année de participation en 1ère division.

L’année suivante nous gagnons encore 1 place pour finir derrière l’intouchable Le Chesnay à l’époque. Ce sera notre meilleur classement. Puis une nouvelle 3ème place 2 ans plus tard.

Dès 1994, notre réflexion nous a amené à 2 conclusions si nous voulions que cette aventure ne soit pas éphémère.

1. Nous devions développer une formation des jeunes pour assurer la relève et permettre à nos jeunes talents d’accéder au niveau international qui est un gage de réussite pour notre équipe élite.

2. Nous devions aussi aider au développement régional et national du Hockey Subaquatique pour pouvoir continuer à le pratiquer sur le long terme.

Accueillir des jeunes, cela voulait dire avoir un créneau supplémentaire et adapté à leur disponibilité et celle de leur parent. Notre demande fut accepté sur le créneau actuel qui à l’époque pouvait sembler contraignant mais qui fait notre force aujourd’hui.

Et oui ce fameux créneau du samedi soir de 19h à 23h. Vous vous rendez compte qu’à l’époque on avait moins de 30 ans voir moins de 20 ans pour certains. Et passer ses samedis soir dans une piscine à cet âge n’est pas des plus faciles.

En ce qui concerne le développement des jeunes, il faut reconnaitre que les premières années furent parfois compliquées. Peu connu, le hockey subaquatique avait du mal à faire des adeptes. Les premiers jeunes du club ont connu les compétitions régionales ou nationales dans des équipes d’autres clubs. Parfois tout seul du HSCL. Mais toujours fier de faire partie de la famille HSCL. Certains sont toujours là. Amélie Cano a été notre première et seul benjamine du club au lancement de notre école de hockey.

Mais les efforts de tous ont fini par payer en 2003, où nos jeunes benjamins sont champions de France à domicile. Le début d’un long succès pour cette génération. Cette même année nos cadets s’offre le titre toujours à la maison mais conjointement avec Pontoise.

Pendant ce temps, l’équipe 1 continue son chemin, avec certes des résultats moins flambant, mais reste aisément dans l’élite de la 1ère division. C’est un choix que nous avions fait. Nous savions que le temps passé auprès des jeunes était du temps en moins pour nous entrainer.

Et notre équipe 2 devenait petit à petit notre réservoir à talent.

Mais revenons un peu en arrière. Je vous ai dit que nous souhaitions aussi permettre à nos jeunes talents d’accéder au niveau international. En 1994, un petit jeune montre des capacités bien au-dessus de la moyenne. Après un passage par les stages l’équipe de France B, il intègre les stages de l’équipe de France A lors de la saison 1994-1995. Cela le conduira à une sélection pour les championnats d’Europe en 1995 avec le titre en prime, puis au championnat du Monde à Durban en 1996. Ensuite à un titre de Champion du Monde le 12 juin 1998 à San José en Californie. Bon pas de chance, nos footballeurs ont fait des étincelles et ce titre est passé inaperçu aux yeux du grand public. Mais 1998 c’est aussi l’année qui suit la naissance des futurs membres de notre grande famille, et qui eux aussi portent les couleurs de la France du Hockey subaquatique aujourd’hui. Le parcours de Vincent au niveau international est plus qu’honorable et il est le modèle de nos jeunes qui veulent maintenant suivre sa trace. 2 fois Champion d’Europe, et un autre titre de Champion du Monde en 2000.

Il ne faut pas penser que, même si Vincent reste le plus titré du HSCL au niveau international, d’autres s’y sont aussi illustrés. Tout d’abord Sabrina alias Chévrita, jeune fille de Nogent Sur Seine, qui fit le choix de venir chez nous dans l’objectif d’intégrer l’équipe de France. Chévrita donc, a fait partie de notre grande famille. Au sens propre du terme. Loin de ses bases familiales, elle a trouvé une nouvelle famille. La famille Blanc qui l’a hébergé durant ces études parisiennes avec sa propre chambre. J’avais la sœur que je n’avais jamais eue. Elle intégra l’équipe de France et fut Championne d’Europe. Et même si elle coule des jours heureux dans le sud de la France, elle reste un membre de la famille. Il y a aussi Raphaëlle, qui était arrivé chez nous, poussée par son futur mari Hervé (tiens encore une histoire de famille) et qui fût sélectionner pour partir avec l’équipe de France féminine au championnat du Monde de 1998, mais qui ne put pas venir pour des raisons professionnelles.

Ou encore en 1997 lors du Championnat d’Europe à Reims auquel ont participé Stéphane Postal et Jean Rodriguès avec l’équipe de France Espoir pour conquérir le titre.

Les équipes de France ont vu passé beaucoup de Latignacien comme cet été 2006, durant lequel s’est déroulé le championnat du Monde à Sheffield en Angleterre. L’équipe des moins de 19 ans était composée de 5 membres du HSCL sur les 12 joueurs qui composaient l’équipe. Vincent Heurtaut, Cédric Binsfeld, Clément Guinot, Rémi Braghieri, Christophe Neuranter ont fini 3ème du Championnat du Monde des – de 19 ans. Moins de 19 ans ai-je dit ? Comme les dates sont coquines, ces jeunes, hormis Clément sont nés en 1987-1988. En même temps que le Hockey Subaquatique à Lagny.

Bien d’autres ont fréquenté les stages équipe de France, il serait long et fastidieux de tous les citer.

Maintenant ces jeunes ont grandi, ils font partie de l’équipe élite ou bien apportent leur savoir-faire et leur savoir être à nos nouvelles générations. La formation des jeunes continue avec plus de 60 joueurs dans ces catégories.

Et une des plus belles réussites est certainement de voir ces anciens gamins, venir transmettre au gamins d’aujourd’hui ce que nous leur avons donné, nous les vieux comme ils disent. Parce que des valeurs familiales ça se transmet.

Le 2ème point a été l’implication dans le développement du Hockey Subaquatique en France.

Fidèle à nos valeurs et à l’esprit qui nous anime, beaucoup ont pris la décision de s’impliquer dans la vie du Hockey Nationale ou International. Tout d’abord par une participation très précoce aux instances régionales. Nombreux sont ceux qui passent leurs examens d’arbitrage régional puis national. Certains cumulent même avec les diplômes d’entraineurs.

Fort de cette armada, nous organisons chaque année des formations d’arbitrages ou d’entraineurs ouvertes aux autres clubs de la région. Nos voisins Seine et Marnais en ont d’ailleurs tiré des enseignements qui leur ont permis de bien progresser.

Cette implication conduit Pascal Blanc (moi-même) à prendre des fonctions au bureau de la commission régionale de Hockey subaquatique dès 1996 au poste de secrétaire. Puis Vice-Président.

Pascal Blanc (encore lui, enfin moi), a été approché en 1992 lors de sa formation d’initiateur, par Eric Claisse, ancien international, et futur sélectionneur de l’équipe de France Féminine de 1992 à 1998. Très intéressé après une discussion sur la possibilité de filmer les matchs et de les visionner afin de mieux progresser, il organisa une rencontre avec Jean-Luc Grabowiecki pour lui (me) proposer d’intégrer le staff technique de l’équipe de France Féminine comme caméraman. Cela s’est poursuivi comme entraineur toujours au côté d’Eric, par la première médaille internationale d’une équipe de France Durban.

Le HSCL s’est aussi une référence dans l’organisation des championnats de France Benjamins – Cadets. Cette aventure est née par hasard et dans la précipitation. Apprenant que l’organisation de ce championnat allait se déroulé à Toulouse alors qu’à l’époque aucune équipe de jeune n’existaient au sud de la Loire. Dans l’urgence, nous avons demandé la possibilité de l’organiser à Lagny, la réponse immédiate et positive de la Municipalité de l’époque a permis de lancer ce qui devenu une attente au niveau national et un modèle pour certain. Depuis, tous les 2 ans, la grande famille du HSCL se rassemble pour accueillir au mieux les enfants venant de la France entière.

Aujourd’hui, le HSCL est présent dans de nombreuses instances nationales (collège des arbitres, collège des instructeurs, collège des commissaires de compétitions). Et même Manageur des équipes de France.

Au niveau régional, le HSCL est encore présent pour le développement du Hockey Subaquatique. Pascal Blanc préside la commission régionale Ile de France Picardie et Gilbert Ciulla en est le webmaster le Vice-Président. En réalité, il est le directeur de la communication par les nouvelles technologies puisqu’il gère aussi le compte Facebook.

Dans toutes ces implications, il faut faire un arrêt sur Alexandre Davion, Président aujourd’hui du HSCL, qui est un arbitre international reconnu parmi les meilleurs arbitres du monde.

Voilà pour un résumé de la participation du HSCL au développement global du Hockey Subaquatique.

Je voudrais finir ce récit en revenant sur l’âme de ce club, l’esprit de famille. Comme nous vous l’avons déjà dit avec Sébastien, les liens de parenté entre les membres sont important puisqu’environ un tiers des membres ont un lien avec un autre membre.

Cependant, l’implication de parents de nos jeunes, mais lorsqu’ils ont grandi et sont devenus adultes montre que les relations qui se tissent ne sont pas uniquement liés aux nécessité de transport de ses propres enfants.

Que même si certains s’éloignent géographiquement, leur retour après plusieurs années est toujours vécu avec grand plaisir.

Et que dans la joie ou dans la douleur, la famille se sert toujours les coudes.

Si le club compte près de 120 adhérents actuellement et est le plus gros club de Hockey Subaquatique de France. La famille du HSCL est bien plus grande car elle regroupe tous ceux qui y sont passés comme joueurs ou comme bénévole.

Merci à tous et à toutes pour votre implication.

Hockey Subaquatique Club Lagny/Marne
8 allée des Semailles 77400 THORIGNY SUR MARNE

Design by Gilbert