Comment fabriquer sa crosse :

L’équipement individuel pour le hockey subaquatique a peu changé depuis sa création. Il est toujours constitué du traditionnel PMT, d’un bonnet, d’un gant et d’une crosse.Nous pourrons toutefois parler d’évolution pour chaque élément, forme, matériaux, couleur, …Pour les palmes, masques, tubas et bonnets, certains fabricants ont su créer des articles de qualité, certains méritent quelque modification pour un meilleur rendement, d’autres sont difficiles à se procurer en France quant aux gants et crosses, c’est le vide absolu. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir un mode de fabrication de crosse simple, ambidextre, reproductible et évolutif. Le règlement fédéral 03/10/99 (dont voici un extrait) nous impose quelques critères qui serviront de base.

 

Art.1.4.1 La crosse est faite de bois, contre-plaqué ou autre matériau homogène et doit flotter horizontalement … » Nous pourrons donc utiliser un bois genre sipo (famille acajou) ou autre ayant une bonne tenue à l’eau.

Art.1.4.2 La crosse doit rentrer dans un gabarit de 100 mm x 300 mm … 

Art.1.4.2.2 Les angles et arêtes doivent être arrondis.

Art.1.4.3 La crosse est uniformément noire ou blanche. La surface de jeu est la surface non couverte par la main qui joue.

Art.1.4.7 La crosse peut avoir n’importe quelle forme ou dessin dans les dimensions mini et maxi donnés. L’illustration est seulement un guide. Une(des) protubérance(s) sur la crosse est(sont) autorisée(s). »

Mais avant tout, il faudra choisir une forme et des dimensions adaptées à son niveau de jeux et sa morphologie car la surface de jeux (coup droit, pointe, revers) ainsi que la poignée sont en général différentes pour chaque individu.

Pour effectuer ce choix pas de secret, il faut faire plusieurs essais avec différentes crosses lors de rencontres amicales, compétitions ou au sein de votre club, assisté par un joueur plus expérimenté.

Le choix est vaste car nous pouvons associer une partie d’une crosse A avec une partie d’une crosse B, voire d’une crosse C, cela est souvent le cas.

Nous nous munirons d’un stylo à encre de chine et d’un calque celui-ci nous permettra de reproduire fidèlement la forme choisie, mais aussi et surtout les lignes d’angles de jeux simplement en retournant le calque et la crosse.

Conseil : numéroter le calque et graver le même numéro sur les crosses finies.

Ce calque vous permettra de fabriquer aussi bien des crosses pour droitier que pour gaucher

Il ne vous reste plus maintenant qu’à forger l’outil de vos victoires.

Matériau :

  • Une plaque de bois de 400mm x 300mm (sens du fil) et d’une épaisseur de 17,5mm permet l’usinage de 6 crosses.

Outillage :

  • Des feuilles de carbone et un stylo à bille usagé pour reproduire le tracé du calque sur le bois.
  • Des formes d’écolier pour fignoler les tracés.
  • Une scie à main, sauteuse ou à ruban pour découper l’ébauche.
  • Une bonne lime grasse demi-ronde à bois pour dégrossir et une demi-grasse pour la finition.
  • Une bombe de peinture Noire et une Blanche.

Etapes :

1. Traçage sur calque des formes devant servir de modèle

2. Traçage sur bois des lignes extérieurs à l’aide du carbone et du calque ou d’une crosse modèle

ATTENTION au sens du fil du bois (sinon gare à la casse)

3. Découpe de l’ébauche

4. Ajustage de la crosse

5. Traçage des lignes d’angle de jeux (carbone + calque) sur un coté pour droitier ou en la retournant pour gaucher

6. Ajustage des angles de jeux (très important ceux-ci vont déterminer l’angle d’élévation de votre palet à sa sortie de la crosse)

7. Au besoin, retouche après essais

8. Peinture

Vous pourrez maintenant à loisir faire évoluer vos calques et reproduire fidèlement vos crosses.

Mis à jour (Jeudi, 03 Mai 2012 09:01)